samedi 29 novembre 2008

Dieu manque-t-il d'imagination ?

Afin de répondre à certains commentaires, je vais faire une remarque un peu audacieuse sur l'imagination divine. Si tous les organismes vivants ont certains traits en commun - et ils en ont beaucoup plus que le seul code génétique évoqué l'autre jour - soit leur origine pourrait être commune, soit le Créateur a toujours repris les mêmes ingrédients. La question est alors : pourquoi Dieu n'a-t-il pas utilisé des modèles radicalement différents ?
Pourquoi faut-il toujours un acide nucléique comme mémoire génétique ? Pourquoi faut-il toujours un ribosome pour traduire l'ARN ? Pourquoi faut-il presque toujours passer de l'ADN à l'ARN puis à une protéine ? Pourquoi toutes les membranes sont-elles composées de lipides ? Etc. On pourrait par exemple très bien imaginer une structure mémorielle composée d'autres bases que A, C, G et T ? Pourquoi toujours celles-là et seulement celles-là ?
Je ne dis pas bien sûr que ceci soit une preuve au sens strict de l'évolution, mais je pose la question à ceux qui pensent que Dieu a créé individuellement chaque espèce : pourquoi si peu de diversité dans les mécanismes cellulaires et génétiques fondamentaux ? Il me semble qu'il est plus logique d'évoquer un processus de filiation plutôt qu'un manque d'imagination de Dieu, en mettant de coté ce que cette remarque peut avoir de déplacé.

2 commentaires:

Denis Merlin a dit…

Merci monsieur Barrois de reconnaître que l'unité du monde vivant n'est pas une preuve de la théorie de l'évolution.

Pour la réponse au "pourquoi ?", je pourrais vous répondre que je ne fais pas partie du conseil de la Sainte Trinité, comme on dit plaisamment.

Peut-être trouveront nous un élément de réponse chez saint François d'Assise qui parlait de fraternité avec des être inanimés.

"Loué sois-tu,
Seigneur,
avec toutes tes créatures
spécialement messire frère Soleil,
par qui tu nous donnes le jour, la lumière;
il est beau,rayonnant d'une grande splendeur,
et de toi, le Très Haut,
il nous offre le symbole."

Ecrit saint François d'Assise

http://www.michel64.com/pages/Le_Cantique_des_Creatures_Francois_dAssise-13257.html

C'est pourquoi nous parlons des animaux comme de frères et même les arbres nous semblent comprendre ce que nous disons.

Je propose cette explication, sans vouloir en faire un dogme ;-)

Albert Barrois a dit…

À vrai dire, je pensais à "preuve" sous la forme démonstration définitive. Il ne peut y avoir de "preuve" d'un événement historique dont nul homme n'a été témoin. On peut cependant reconstituer une histoire qui rend compte des éléments tels qu'on les voit aujourd'hui. Et la théorie d'une évolution du monde vivant rend compte de façon plus simple de ce qu'on peut observer, que la théorie selon laquelle la terre a 6.000 ans. Mais il y a bien sûr entre ces deux positions une multitude de chaînons manquants...