samedi 15 novembre 2008

Pourquoi Albert ?

J'ai choisi Albert pour pseudonyme. Pourquoi ? La réponse est le saint du jour, saint Albert le Grand, que Pie XII a proclamé "patron céleste de tous ceux qui s’adonnent à l’étude des sciences physiques et naturelles". C'est à lui que l'on doit le retour en force de la philosophie aristotélicienne au XIIIème siècle.
Voilà comment le décrit Pierre Duhem : "Compilateur clair, consciencieux et complet, c'est vraiment le titre que mérite Albert ; c'était d'ailleurs le seul qu'il ambitionnait" (Le Système du Monde, Tome V, p414 Hermann, Paris, édition de 1958). Mais il est également observateur direct de la nature et n'hésite pas expérimenter de temps à autre, chose fort rare à l'époque.

Une citation me paraît particulièrement intéressante. Au sujet de l'immortalité de l'âme et de la multiplicité des âmes après la mort, Albert formule le principe suivant : "Il nous faut voir par raisons et syllogismes, quelle opinion doit être consentie et tenue. Nous passerons donc entièrement sous silence ce que veut notre Religion, et nous n'admettrons rien qui ne puisse être démontré par syllogisme." (cité par Duhem, op. cit. p430 ; la référence qu'il donne est la suivante : Alberti Magni Liber de causis, lib I, tract. I, cap. X). Les chercheurs d'aujourd'hui ne réclament rien d'autre, et pour des sujets autrement plus humbles que la question de l'immortalité de l'âme. Ils remplacent simplement les syllogismes par des études expérimentales.

Petite anecdote : la place Maubert tient son nom d'Albert le Grand, c'est la place de Maître Albert.

1 commentaire:

temps a dit…

L'art de l'Alias en dit souvent très long.
Cordialement