dimanche 25 octobre 2009

Reprogrammation de cellules de sang de cordon ombilical

Deux études publiées récemment par la revue Cell Stem Cell rapportent la reprogrammation de cellules du sang de cordon ombilical (Haase, A. et al. Generation of induced pluripotent stem cells from human cord blood. Cell Stem Cell 5, 434–441. Giorgetti, A. et al. Generation of induced pluripotent stem cells from human cord blood using OCT4 and SOX2. Cell Stem Cell 5, 353–357 ; ces deux articles sont en libre accès). Dans la première étude, quatre facteurs ont été utilisés, OCT4, SOX2, NANOG et LIN28. Dans la deuxième, les chercheurs ont obtenus des cellules iPS en utilisant seulement OCT4 et SOX2, avec la même efficacité que dans la première. Ces deux facteurs lorsqu'ils sont utilisés seuls ne permettent pas de reprogrammer des kératinocytes ou des fibroblastes, ce qui démontre que ces cellules sont plus faciles à reprogrammer que des cellules adultes. Ceci est logique car les cellules du sang de cordon sont par définition plus jeunes (elles n'ont que neuf mois) que des cellules différenciées.

L'avantage des cellules du sang de cordon
La revue Nature Reviews Molecular Cell Biology fait une courte recension de ces deux articles, insistant sur les avantages que présentent ces cellules : elles sont facilement disponibles, facilement conservées par congélation, et jeunes. Dans l'une des études, des cellules iPS ont pu être obtenues avec des cellules congelées depuis cinq ans. C'est un élément important dans le débat sur la création de banques de sang de cordon, qu'elles soient publiques ou privées. Une personne dont le sang de cordon aura été conservé pourrait un jour se voir greffer ses propres cellules après reprogrammation en cellules iPS et différenciation dans un autre type cellulaire, évitant tout problème de rejet immunitaire. Conclusion de la revue : « These two studies open the possibility that cord blood banks, accessible worldwide, could become an almost unlimited source of clinically useful stem cells. » [Ces deux études ouvrent la possibilité que les banques de sang de cordon, accessible partout dans le monde, deviennent une source quasiment illimitée de cellules souches utilisables pour des thérapies].

PS : voici ce que j'écrivais le 6 février dernier (ça fait du bien de savoir qu'on peut avoir raison) :
À quand la reprogrammation des cellules de sang de cordon ombilical ?
De jour en jour, la technique de reprogrammation s'améliore, et j'attends avec impatience l'annonce de l'utilisation de cette méthode sur des cellules de sang de cordon ombilical. Elles seront sans doute plus facile à reprogrammer car déjà multipotentes. Au vu des résultats publiés récemment on peut s'attendre à une reprogrammation avec peu de facteurs et sans retrovirus [les études citées ici ont été réalisées avec des retrovirus donc ce n'est pas encore fait...], le tout sur des cellules faciles à obtenir.

5 commentaires:

Centre Culturel Veymont Club Taillefer a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Centre Culturel Veymont Club Taillefer a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Albert Barrois a dit…

Je vous invite à visiter un blog à l'adresse suivante http://thomasmore.wordpress.com/2009/10/02/une-proposition-pour-favoriser-la-collecte-et-la-conservation-du-sang-de-cordon/
Nicolas Mathey y parle d'une proposition de loi sur les banques de cellules de sang de cordon.
Quant aux recherches, c'est surtout la qualité des projets scientifiques qui détermine les financements, plus que le gouvernement (ça me donne une idée pour un prochain billet...)

Oli07 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Oli07 a dit…

merci pour cette article.
Espérons que sera favorisée la constitution de banque de cellules de sang ombilical.
L'Etat devrait aider ces pistes de recherches au moins autant que toutes les campagnes du planning familial ou les recherches qui ont des conséquences eugéniques.