dimanche 7 décembre 2008

Suis-je en train de rêver ?

Au détour d'une dépêche de l'excellente agence Zenit, j'ai lu ceci :
"Dans une déclaration diffusée sur Radio Vatican à l'occasion du congrès, Mgr Ravasi a décrit Galilée comme étant le « patron idéal pour un dialogue entre science et foi » ."

Avec tout le respect que je dois à Mgr Ravasi, ne pourrait-on choisir quelqu'un d'autre ? Je propose par exemple (le chanoine) Copernic, ou (le père abbé bénédictin) Gregor Mendel, ou encore (l'abbé) Lemaître (un des pères de la théorie du Big Bang).

1 commentaire:

Denis Merlin a dit…

Il semble que Galilée n'ait pas été un vrai savant, mais quelqu'un à la limite du charlatan et du véritable inventeur. Il était toutefois catholique fervent et deux de ses filles se sont faites religieuses.

Il ne mérite ni cet excès d'honneur, ni trop d'indignité.